Kishida Fumio et Emmanuel Macron entameront des discussions sur un accord de coopération en matière de sécurité

Les dirigeants du Japon et de la France ont accepté d'entamer des discussions sur un accord visant à faciliter les préparatifs des exercices conjoints entre les Forces d'autodéfense du Japon et l'armée française.

Le premier ministre japonais Kishida Fumio a rencontré le président français Emmanuel Macron lors d'un déjeuner au palais présidentiel à Paris jeudi.

Les dirigeants ont discuté de la tenue de discussions bilatérales pour préparer un éventuel accord d'accès réciproque.

Leur rencontre intervient dans un contexte d'activité maritime croissante de la Chine en Asie-Pacifique. Les analystes estiment que la France cherche à renforcer la coopération en matière de sécurité avec le Japon dans la région, compte tenu de ses territoires d'outre-mer dans le Pacifique Sud, notamment la Nouvelle-Calédonie.

M. Kishida et M. Macron ont également convenu de maintenir une étroite collaboration sur d'autres questions, telles que la Corée du Nord, la situation au Moyen-Orient et l'Ukraine.

Les dirigeants ont exprimé l'espoir que les échanges entre les jeunes et d'autres personnes s'intensifieront à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de cette année à Paris, de l'exposition universelle de l'année prochaine à Osaka et d'autres occasions.

M. Kishida a quitté la France après avoir effectué une série de visites dans le pays. Il est arrivé jeudi au Brésil, sa deuxième étape, où il doit rencontrer le président Luiz Inacio Lula da Silva. Il se rendra également au Paraguay avant de rentrer au Japon.