Séoul relève le niveau d'alerte pour les bureaux diplomatiques, invoquant des menaces nord-coréennes

Le gouvernement sud-coréen a décidé de renforcer le niveau d'alerte terroriste pour cinq bureaux diplomatiques à l'étranger, citant des informations selon lesquelles la Corée du Nord pourrait tenter de nuire à ses responsables.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a déclaré que la décision avait été prise jeudi lors d'une réunion gouvernementale sur la lutte contre le terrorisme.

Les cinq bureaux sont des ambassades de Corée du Sud au Cambodge, au Laos et au Vietnam, ainsi que des consulats généraux à Shenyang, dans le nord-est de la Chine, et à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe.

Le niveau d'alerte terroriste a été relevé de deux crans, du niveau d'alerte le plus bas, « attention », au deuxième niveau d'alerte le plus élevé, signe d’une forte possibilité d'attaque terroriste.

Le ministère des Affaires étrangères affirme que la décision est basée sur des informations selon lesquelles Pyongyang comploterait pour nuire aux responsables de ces bureaux diplomatiques.

Le Service national de renseignement sud-coréen a également déclaré disposer d'un certain nombre d'indications selon lesquelles la Corée du Nord s’apprête à mener des attaques terroristes contre des diplomates et des citoyens sud-coréens.

Le gouvernement a déclaré qu'il mettrait tout en œuvre pour assurer la sécurité, tout en continuant à recueillir des informations.