La ministre japonaise des Affaires étrangères visite trois pays africains

La ministre japonaise des Affaires étrangères, Kamikawa Yoko, s'est rendue dans trois pays africains afin de promouvoir la coopération économique et de confirmer l'importance de la construction d'un ordre international fondé sur l'État de droit.

Mme Kamikawa s'est rendue à Madagascar, en Côte d'Ivoire et au Nigeria dans le cadre d'une tournée de cinq jours dans les économies émergentes d'Afrique, qui s'est achevée mercredi.

Elle est la première ministre japonaise des Affaires étrangères à se rendre à Madagascar, une île située dans l'océan Indien. Elle a rencontré son homologue Rasata Rafaravitafika et a confirmé qu'ils coopéreraient dans les efforts visant à réaliser un Indo-Pacifique libre et ouvert, fondé sur l'État de droit.

Au cours de sa visite au Nigeria, pays riche en ressources naturelles, Mme Kamikawa et son homologue Yusuf Tuggar ont convenu de promouvoir la coopération économique, notamment en apportant une aide aux jeunes entreprises nigérianes.

Mme Kamikawa s'est exprimée lors d'une conférence de presse à la fin de sa tournée en Afrique. Elle a déclaré que le Japon, en collaboration avec les nations africaines, élaborera des mesures visant à assurer le développement économique, la paix et la stabilité en Afrique. Elle a déclaré que le dynamisme économique qu'elle avait ressenti lors de sa visite profiterait à l'économie japonaise.

Mme Kamikawa doit ensuite se rendre au Sri Lanka et au Népal, après avoir assisté à une réunion de l'OCDE en France.

Sa tournée dans les pays d'Afrique et d'Asie s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement japonais pour renforcer la coopération avec les économies émergentes et les pays en développement, collectivement connus sous le nom de Sud global.