Îles Salomon : le nouveau premier ministre est susceptible de maintenir des liens étroits avec Pékin

Les parlementaires des Îles Salomon ont choisi le ministre des Affaires étrangères et du Commerce, Jeremiah Manele, comme nouveau chef du gouvernement de cette nation du Pacifique Sud. Cette décision indique qu’elles maintiendront probablement des liens étroits avec la Chine.

Les parlementaires ont voté jeudi pour choisir le successeur du premier ministre Manasseh Sogavare, dont le gouvernement a approfondi ses relations avec la Chine.

En 2019, les Îles Salomon ont rompu leurs relations diplomatiques avec Taïwan et établi des relations avec la Chine. La nation insulaire a signé un traité de sécurité avec Pékin trois ans plus tard.

M. Sogavare a annoncé lundi qu'il ne briguerait pas un autre mandat de premier ministre après que le parti au pouvoir a perdu un certain nombre de sièges lors des élections générales du 17 avril, bien qu'il en ait obtenu plus que toute autre formation.

En novembre 2023, M. Manele a déclaré à la NHK être conscient du fait que de grandes puissances, telles que les États-Unis et la Chine, s'intéressent à son pays en termes de sécurité.

Il a toutefois jugé important le soutien notamment économique de Pékin, affirmant que les Îles Salomon sont une petite nation et que leur principal intérêt est le développement. Ses remarques laissent entendre qu'il n'y aura aucun changement dans la position pro-Pékin de la nation insulaire.