La pianiste Fujiko Hemming est décédée à 92 ans

Fujiko Hemming est décédée à l'âge de 92 ans. La pianiste classique a sorti son premier album à succès alors qu’elle avait près de 70 ans. Son esprit de lutte contre l'adversité et ses performances qui reflètent sa personnalité chaleureuse ont conquis de nombreux fans.

Jeudi, la Fondation Fujiko Hemming a annoncé qu'elle était décédée le 21 avril après avoir été diagnostiquée d’un cancer du pancréas au mois de mars.

Fujiko Hemming est née d'un père suédois et d'une mère japonaise. Elle a commencé à étudier le piano avec sa mère à l'âge de cinq ans.

Elle a fait ses débuts en tant que pianiste à 17 ans. Après avoir obtenu son diplôme de l'Université des Arts de Tokyo, elle a déménagé en Allemagne alors qu’elle avait 28 ans pour étudier la musique et a basé ses activités en Europe.

Fujiko Hemming est tombée malade avant un concert important et a temporairement perdu l'audition, mais elle a continué à jouer du piano.

En 1999, la NHK a diffusé un documentaire sur sa vie mouvementée et ses tentatives de retour. Son premier album, « La Campanella », est sorti la même année et s’est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires, un chiffre sans précédent pour un album de musique classique.

La pianiste a été acclamée pour ses interprétations d’œuvres de Liszt et Chopin. Elle s’est produite avec des orchestres de renommée internationale et a continué à jouer du piano avec enthousiasme même après ses 90 ans.