Antony Blinken : les États-Unis ne peuvent pas soutenir une offensive israélienne majeure à Rafah

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis ne peuvent pas soutenir une opération militaire israélienne majeure dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, sans un plan efficace pour protéger les civils.

M. Blinken a fait ces remarques après avoir rencontré mercredi le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou en Israël. Ils ont évoqué des négociations en cours pour un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et la libération des otages détenus par le Hamas.

M. Blinken a déclaré aux journalistes que le gouvernement israélien n’avait pas présenté de plan humanitaire efficace. Il a ajouté qu'il existe d'autres moyens de traiter avec le Hamas qui n'impliquent pas une opération à grande échelle à Rafah.

M. Nétanyahou avait assuré plus tôt qu’il poursuivrait une offensive à Rafah avec ou sans accord.

Antony Blinken a déclaré qu'il existe un accord entre les États-Unis et Israël selon lequel si un accord sur un cessez-le-feu et les otages est conclu, « nous chercherons des moyens de bâtir sur cela et d'avoir quelque chose de durable dans le temps ».

Il a réitéré son appel au Hamas pour qu'il accepte une trêve.