Le troisième porte-avions chinois commence ses essais en mer

Les médias chinois affirment que le troisième porte-avions du pays a levé l’ancre pour ses premiers essais en mer. Selon les observateurs, cette décision augmentera probablement la méfiance des États-Unis et exercera une pression sur le nouveau gouvernement de Taïwan.

La télévision d’État chinoise CCTV a rapporté que le Fujian avait quitté mercredi matin un chantier naval à Shanghai.

Il s'agit de la première annonce d'essais en mer du Fujian. Le navire a été lancé en 2022.

Le Fujian est plus grand que les deux autres porte-avions du pays déjà en service. Le nouveau navire serait capable de transporter plus d'avions que les autres.

Les médias affirment que le Fujian est le premier porte-avions en Chine équipé de catapultes. Les dispositifs électromagnétiques permettent aux avions d’accélérer au décollage. Le navire devrait permettre l’utilisation de différents types d’avions.

Le Fujian serait déployé au sein de la Flotte orientale de la marine, qui couvre la mer de Chine orientale, y compris Taïwan. Quelques séances de navigation d'essai constitueront les derniers préparatifs en vue de la mise en service du navire.

Les dirigeants chinois sous la présidence de Xi Jinping espèrent apparemment garder les États-Unis sous contrôle en démontrant un renforcement constant de leurs capacités en vue de créer une armée de classe mondiale.

La Chine voudrait également faire pression sur Taïwan car elle considère le nouveau président Lai Ching-te comme un séparatiste. M. Lai entrera en fonction le 20 mai.