Le G7 adopte une déclaration sur l'élimination progressive de l'énergie au charbon d'ici le début des années 2030

Les ministres de l’Énergie des pays du G7 ont convenu de progressivement mettre fin à la production d’électricité au charbon au cours de la première moitié des années 2030. Ils ont également élaboré un calendrier alternatif d’élimination progressive.

Mardi, les ministres ont conclu leurs pourparlers de deux jours à Turin, en Italie. La réunion était un suivi de la COP28, la conférence des Nations unies sur le changement climatique de l’année dernière.

Le communiqué publié à l'issue de la réunion indique que le G7 mettra fin à l'utilisation du charbon dans la production d'électricité d'ici le milieu des années 2030, « ou dans un délai compatible avec le maintien d'une limite d'augmentation atteignable de la température de 1,5 degré Celsius, conformément aux prévisions de neutralité carbone de chaque pays ».

Le document exhorte également les autres pays à soumettre d'ici le début de l'année prochaine leurs nouveaux objectifs de réduction des émissions pour 2030 et au-delà.

Le communiqué ajoute que le G7 vise à tripler la capacité mondiale d'énergie renouvelable d'ici 2030. Il fixe l'objectif de multiplier par plus de six le stockage d'énergie, pour atteindre 1500 gigawatts par rapport aux niveaux actuels, grâce à des batteries et d'autres méthodes.

Par ailleurs, les pays du G7 intensifieront leur coopération dans leur action climatique pour soutenir les pays en développement d'Afrique et d'autres régions.