Des navires philippins à nouveau « harcelés » par les garde-côtes chinois

Les garde-côtes philippins affirment que des navires des garde-côtes chinois ont causé des dommages à l’un de leurs vaisseaux après avoir dirigé contre lui leurs canons à eau en mer de Chine méridionale. Il s'agit du dernier affrontement entre navires philippins et chinois dans les eaux contestées.

Les responsables affirment que le navire philippin patrouillait avec un autre navire gouvernemental mardi matin près du récif de Scarborough contesté lorsqu'ils ont rencontré des navires des garde-côtes et de la milice chinois.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a affirmé que les navires philippins avaient violé la souveraineté du pays et que ses navires avaient pris les mesures nécessaires pour les expulser.

Le porte-parole a déclaré : « La Chine appelle Manille à mettre un terme à ses actions provocatrices et à ne pas remettre en question la ferme détermination de Pékin à sauvegarder sa souveraineté ».

Manille affirme que la Chine a récemment réinstallé une barrière flottante bloquant l'entrée du récif.

Les Philippines indiquent que le récif de Scarborough se situe dans la zone économique exclusive du pays et que les eaux qui l'entourent sont depuis longtemps une zone de pêche traditionnelle pour les Philippins.

Pékin fait de plus en plus étalage de sa force dans les zones contestées alors qu’il tente de revendiquer la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale.