Les ministres de I'Énergie du G7 doivent adopter une déclaration décrivant des mesures de réduction des émissions

Les ministres du Climat, de l'Énergie et de l'Environnement du G7 devraient adopter une déclaration exposant les mesures à prendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les ministres ont entamé lundi des discussions de deux jours à Turin, en Italie.

Cette réunion fait suite à la conférence des Nations unies sur le changement climatique COP 28, qui s'est tenue l'année dernière et au cours de laquelle les délégués ont procédé à leur premier « bilan mondial » afin d'évaluer les progrès accomplis dans la lutte contre le changement climatique.

Selon le projet de déclaration, les pays du G7 prévoient d'exhorter les autres pays à soumettre leur nouvel objectif de réduction des émissions pour 2030 et plus tard, d'ici le début de l'année prochaine.

La déclaration appelle à l'élimination progressive des centrales électriques au charbon qui n'ont pas pris de mesures pour réduire leurs émissions avant 2035, ou conformément à l'objectif de limiter la hausse des températures mondiales à 1,5 °C par rapport à l'ère préindustrielle.

Afin de tripler la capacité des énergies renouvelables au niveau mondial d'ici à 2030, la déclaration préconise de porter à 1500 gigawatts la capacité de stockage de l'énergie dans le secteur de l'électricité, grâce à des batteries de stockage et à d'autres méthodes. Cela représente plus de six fois les niveaux actuels.