La Russie s’oppose au projet de l’ONU visant à empêcher la course aux armements nucléaires dans l’espace

La Russie a opposé son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, parrainé par le Japon et les États-Unis, visant à empêcher une course aux armements nucléaires dans l'espace.

Le texte appelle au plein respect du Traité sur l'espace extra-atmosphérique, qui promeut l'utilisation pacifique de l'espace.

Il cherche également à interdire le développement d’armes nucléaires et autres armes de destruction massive destinées à être déployées en orbite terrestre.

Lors du vote de mercredi, 13 des 15 membres du Conseil de sécurité ont soutenu le projet de résolution, mais la Chine s'est abstenue et la Russie a exercé son veto.

L'ambassadrice américaine auprès de l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré après le vote : « Ce n'est pas la première fois que la Russie sape le régime mondial de non-prolifération. Au cours des dernières années, la Russie a invoqué de manière irresponsable une rhétorique nucléaire dangereuse et a enfreint plusieurs de ses obligations en matière de contrôle d’armes. »

L'ambassadeur du Japon à l'ONU, Yamazaki Kazuyuki, a admis qu'il était difficile de comprendre pourquoi le Conseil ne pouvait pas être uni autour d'un engagement aussi simple et important.

L'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia, estime pour sa part que la question devrait être discutée par tous les membres de l'ONU et pas seulement par le Conseil de sécurité.

Il a qualifié le projet de résolution de propagande politique, affirmant que « le seul but pour lequel Washington a présenté ce projet était de calomnier la Russie ».