Un survivant de la bombe atomique de Hiroshima de 92 ans commence à parler de son expérience

Un homme de 92 ans qui a survécu au bombardement atomique de Hiroshima en 1945, dans l'ouest du Japon, a commencé à partager ses expériences avec les jeunes.

Lorsque la bombe a été larguée, Saiki Mikio avait 13 ans et vivait à 2,2 kilomètres du point zéro.

Il explique avoir peu parlé du bombardement parce qu'il se sentait coupable d'avoir survécu alors que de nombreux autres étudiants mouraient.

Mais il indique que l’invasion russe de l’Ukraine, entre autres incidents, l’a incité à changer d’avis. Ce mois-ci, à l'âge de 92 ans, il a été désigné comme témoin du bombardement par la ville de Hiroshima.

Mercredi, M. Saiki a donné sa première conférence en tant que témoin certifié au Musée commémoratif de la paix de Hiroshima devant 43 élèves d'école primaire du département de Tottori.

Il a déclaré : « Les gens dans le monde ne connaissent toujours pas la véritable horreur des armes nucléaires. Je crois que nous devons sérieusement comprendre cette horreur. »