Israël exhorte les habitants d'une partie du nord de Gaza à évacuer

Les forces israéliennes ont exhorté les habitants de certaines parties du nord de la bande de Gaza à évacuer alors qu'elles poursuivent leur offensive contre le Hamas.

Mardi, Tsahal a demandé aux habitants de certaines zones de la ville de Beit Lahiya de se réfugier dans des zones désignées à proximité de la ville.

Israël avait précédemment affirmé avoir pris le contrôle du nord de Gaza. Mais alors que les combattants du Hamas mènent une guérilla, l’État hébreu semble intensifier ses attaques dans la région.

Parallèlement, Al Jazeera a rapporté mardi qu'au moins 310 corps avaient été retrouvés à l'hôpital Nasser de Khan Younis, dans le sud de l’enclave. Les forces israéliennes se sont retirées de l'hôpital au début du mois.

Les autorités gazaouies accusent les forces israéliennes, affirmant qu'elles ont enterré les corps.

Toutefois, l'agence de presse Reuters a cité l'armée israélienne déclarant que ces affirmations étaient « injustifiées et sans fondement ». Tsahal aurait expliqué que ses forces recherchant des otages israéliens avaient exhumé des corps précédemment enterrés par des Palestiniens près de l'hôpital Nasser et les avaient replacés là où ils avaient été enterrés après les avoir examinés.

Dans le même temps, Israël continue d’échanger des tirs avec le groupe militant chiite Hezbollah, basé au Liban. Le pays a annoncé mardi que de hauts responsables du Hezbollah avaient été tués par des frappes aériennes israéliennes.

Le Hezbollah aurait répondu par des frappes de drones visant une base de l'armée israélienne, juste au nord d'Acre, à environ 20 kilomètres au sud de la frontière israélo-libanaise.