Gaza : un charnier découvert à Khan Younis

Les Palestiniens du sud de Gaza retournent chez eux pour tenter de retrouver des traces de leurs familles et de leurs amis. Lundi, de nouveaux corps ont été découverts dans les ruines de l'hôpital Nasser à Khan Younis.

L'hôpital Nasser avait été attaqué par les forces israéliennes qui affirmaient que les combattants du Hamas l'utilisaient comme base. Les Israéliens se sont retirés il y a deux semaines après des mois de combats.

Depuis plusieurs jours, les Palestiniens creusent des tombes de fortune sur place. D'après Al-Jazeera, au moins 200 corps ont été retrouvés. Les familles cherchent les dépouilles de leurs proches pour les enterrer. « C'est difficile à voir, a déclaré une femme. Mais nous pourrions peut-être retrouver un certain apaisement. »

L'Organisation de la coopération islamique a condamné le « massacre » et exhorté la Cour pénale internationale à enquêter sur les forces israéliennes pour « crime de guerre ».

Les dirigeants israéliens font face à des critiques croissantes pour n'avoir pas su empêcher les attaques du Hamas en octobre contre des villages situés le long de la frontière avec Gaza. Le chef des renseignements militaires, le général Aharon Haliva, a assumé ses responsabilités et a démissionné.

Les Israéliens sont nombreux à considérer que  le moment de démissionner est venu pour davantage de dirigeants. Selon un sondage mené par l’Institut israélien de la démocratie, 62% des personnes interrogées estiment que les responsables de ces échecs devraient quitter leurs postes.