Deux hélicoptères de la FAD maritime japonaise sont probablement entrés en collision avant un entraînement

Des sources du ministère japonais de la Défense ont déclaré à la NHK que les deux hélicoptères de la Force d'autodéfense (FAD) maritime qui se sont écrasés samedi pourraient être entrés en collision avant de commencer un entraînement à la recherche de sous-marins.

Deux hélicoptères de patrouille SH-60K se sont abîmés au large de l'île Torishima, dans les îles Izu, dans l'océan Pacifique, lors d'un entraînement de nuit. La mort de l’un des huit membres d'équipage a été confirmée. Les autres sont portés disparus.

Les sources du ministère ont indiqué que les hélicoptères de patrouille utilisent des réseaux de sonars suspendus à des câbles pour détecter les ondes sonores émises par les sous-marins. Le ministère estime que les deux hélicoptères n'avaient pas largué les sonars à la mer au moment de l'accident.

Ces mêmes sources ont précisé que des sonars sont déployés lorsque les hélicoptères font du surplace au-dessus de la mer, mais que le radar indiquait que les deux hélicoptères n’avaient pas effectué cette opération.

La FAD maritime analyse les enregistreurs de vol récupérés et recherche les sept membres d'équipage portés disparus.