Aucun signe d'un risque accru de méga-séisme dans la fosse de Nankai, selon une commission gouvernementale japonaise

Une commission gouvernementale japonaise affirme n'avoir observé aucun changement particulier indiquant un risque accru d'un tremblement de terre extrêmement dévastateur se produisant le long d'une faille sous-marine juste au sud de l'île principale du Japon, Honshu.

Le comité de recherche sur les tremblements de terre a tenu une réunion ad hoc jeudi après qu'un séisme de magnitude 6,6 a frappé mercredi soir le canal de Bungo, un détroit entre les îles occidentales de Kyushu et Shikoku.

Les sismologues estiment qu'il y a une probabilité de 70 à 80 pour cent qu'un séisme de magnitude allant de 8 à 9 se produise le long de la fosse de Nankai, dans l'océan Pacifique, au large du centre et de l'ouest du Japon, au cours des 30 prochaines années.

Le canal de Bungo est situé le long de la limite ouest d'une région où le séisme du bassin de Nankai devrait se produire.

Le comité a analysé le tremblement de terre de mercredi et a déclaré que l'activité sismique reste active dans le canal. Cependant, aucun changement significatif dans les données d'observation sur les mouvements de la croûte dans ou autour du détroit n'a été détecté.