Conflit Israël-Hamas : Rafah est bombardée

L'armée israélienne bombarde Rafah, la ville la plus au sud de Gaza. Elle affirme que deux hommes pris en otage par le Hamas ont été secourus.

Selon des médias comme la chaîne qatari Al-Jazeera, des raids aériens ont frappé la zone tôt lundi matin. Les autorités sanitaires de Gaza indiquent qu'ils ont entraîné le décès de 67 personnes.

Sur des images prises lundi par la NHK à Rafah, on voit des habitants fuir la ville et chercher refuge dans le centre de la bande de Gaza. Ils chargent leurs tentes et leurs affaires dans des voitures ou des charrettes tirées par des ânes.

Un homme raconte : « Nous avons subi plusieurs attaques aveugles contre Rafah, nous n'avons donc pas d'autre choix que de nous enfuir à nouveau. »

Après le sauvetage des deux otages, Benyamin Nétanyahou a affirmé que « seule la pression militaire jusqu'à la victoire totale permettra la libération de tous les otages ».

Le premier ministre israélien est déterminé à lancer une offensive terrestre à Rafah. Il a ordonné à l'armée d'élaborer un plan pour détruire le Hamas tout en garantissant l'évacuation en toute sécurité des civils.

Ce projet suscite l'inquiétude des États-Unis et de l'Égypte. Cette dernière joue un rôle de médiateur entre Israël et le Hamas dans les négociations sur la libération des otages. La communauté internationale s’émeut elle aussi du risque de nouvelles victimes civiles.