Les alliés de l’OTAN décrient les propos de Donald Trump

Les commentaires controversés de l'ancien président américain Donald Trump sur les membres de l'OTAN ont suscité de vives réactions de la part des dirigeants européens.

Samedi, Donald Trump a révélé que lorsqu'il était au pouvoir, il avait déclaré que les États-Unis pourraient ne pas protéger leurs alliés de l'OTAN dans le cas d’une attaque russe, à moins qu'ils n'atteignent leurs objectifs de dépenses de défense.

Lundi, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré aux journalistes que la promesse de protection de l'OTAN était absolument valable pour tous les pays membres.

Il a déclaré que relativiser l'aide de l'OTAN était irresponsable et dangereux, et que cela ne servait que les intérêts de la Russie.

La ministre néerlandaise de la Défense, Kajsa Ollongren, a elle aussi réagi lundi. Par le biais de l'agence de presse Reuters, elle a souligné que les propos de Donald Trump correspondent exactement à ce que le président russe Vladimir Poutine aime entendre.

Elle a rappelé : « Notre force réside dans notre unité. Et si nous ne sommes pas unis, cela nous affaiblit. »

Le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'il ne cesserait de convaincre tous les dirigeants de la pertinence de l'alliance de l'OTAN.

Il a prévenu que chaque minute compte pour préparer les Européens à absorber le choc du scénario esquissé par Donald Trump.