Séisme à Noto : l’eau est rétablie dans certaines zones

Les efforts de reconstruction se poursuivent étape par étape dans les régions du centre du Japon qui ont été frappées par un tremblement de terre meurtrier le jour du Nouvel An.

La ville de Suzu, dans le département d'Ishikawa, a perdu son approvisionnement en eau lorsque le séisme s’est produit. Samedi, 35 foyers disposaient à nouveau de l'eau courante.

Un résident a déclaré : « J'ai dû transporter de l'eau plusieurs fois pour laver des vêtements. Je suis heureux d'avoir l'eau courante. »

Dans la ville de Wajima, environ 10 000 foyers et entreprises sont toujours privés d’eau.

Le département a commencé dimanche à organiser une navette pour emmener les habitants de Wajima vers un établissement de la ville de Hakui, où ils peuvent se détendre dans un grand bain.

Alors que les efforts se poursuivent pour remettre sur pied les vies des résidents, ces derniers sont invités à être vigilants face aux risques de décès liés aux catastrophes.

Depuis le séisme du mois dernier, 15 personnes auraient trouvé la mort dans de telles circonstances.

Okumura Yoshihiro, professeur à l'université du Kansai, a souligné que la nécessité de s'adapter à un nouvel environnement est un lourd fardeau pour les personnes âgées.

L'expert poursuit : « Une personne ne peut pas se sentir en sécurité simplement parce qu'elle a évacué. Il est important de se rappeler que les personnes âgées ont besoin de soutien après leur déplacement. »

M. Okumura exhorte les habitants à garder ces points importants à l'esprit et à prendre des mesures préventives.