M. Zelenskyy impute à la Russie une attaque meurtrière de drone à Kharkiv

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a accusé la Russie d'avoir tué sept personnes, dont trois enfants, lors d'une attaque de drone menée à Kharkiv, dans l'est du pays.

L'offensive contre la deuxième plus grande ville d'Ukraine est survenue de vendredi à samedi, touchant une installation de stockage de pétrole. Les victimes, dont les parents des enfants, ont péri dans l’incendie provoqué par une fuite de carburant.

La police a diffusé des images de policiers entrant dans des immeubles résidentiels en flammes et secourant les habitants.

Samedi, sur les réseaux sociaux, M. Zelenskyy a rendu hommage aux victimes, citant les noms des trois enfants.

Assurant que le « terrorisme russe » ne pouvait rester impuni, il a demandé à Moscou d’assumer la responsabilité de chaque vie détruite.

L'organisation internationale de défense des droits humains Human Rights Watch a déclaré jeudi, dans son rapport, que l'invasion russe avait probablement fait au moins 8000 morts à Mariupol. La Russie a pris le contrôle de la ville de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, en mai 2022, à l’issue de violents combats.

Vendredi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a été interrogé sur le rapport de Human Rights Watch. Il a déclaré qu'il ne pouvait pas déterminer la fiabilité du document avant de le lire. Il a ajouté que les forces ukrainiennes utilisaient des civils comme boucliers humains et leur tiraient dessus par derrière.