Intervention de bénévoles dans la ville japonaise de Wajima, frappée par le séisme du Nouvel An

Au Japon, des bénévoles ont commencé à nettoyer les débris résultant du séisme survenu au Nouvel An dans la ville de Wajima, dans le département central d'Ishikawa.

Dans un premier temps, la municipalité n’acceptait pas les volontaires en raison de pannes majeures et de perturbations de son approvisionnement en eau. Ils sont désormais admis dans les zones affectées, depuis samedi, à mesure que progressent les travaux de reconstruction des routes endommagées et de collecte des déchets liés à la catastrophe.

Une quarantaine de volontaires sont arrivés en bus dans un centre commercial de la ville, peu avant 11 h du matin. Ils avaient postulé via un site internet mis en place par le département.

Le maire de Wajima, Sakaguchi Shigeru, les a accueillis sur place. Il a déclaré que leur implication serait une première étape pour aider les personnes touchées par le séisme à reconstruire leur vie et que leur aide devrait réconforter la population locale.

Le personnel du conseil des affaires sociales de la ville a rappelé aux bénévoles de se tenir à l'écart des bâtiments, en cas de séisme, et de consulter les autorités, si besoin était.

Les volontaires sont ensuite montés à bord de véhicules pour se rendre dans les habitations et les hôtels touchés.

Un homme d'une vingtaine d'années, du département de Saitama, a déclaré qu'il était venu aider les personnes se trouvant dans une situation difficile, ajoutant qu'il déploierait un maximum d’efforts.