Les États-Unis refusent de soutenir l’opération israélienne à Rafah sans garantie de protection des civils

Les États-Unis ne soutiendront pas le projet israélien d’étendre ses opérations à Rafah, la ville la plus au sud de la bande de Gaza, si la protection des civils n’est pas prise en compte.

Les forces israéliennes sont sur le point de mener d’importantes opérations terrestres à Rafah, où se trouve, selon elles, le dernier bastion du Hamas. Plus d’un million d’habitants de Gaza y sont réfugiés.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, s'est exprimé sur la question lors d'une conférence de presse jeudi.

Il a déclaré que les États-Unis n'avaient vu aucun plan convaincant indiquant que les forces israéliennes allaient mener de manière imminente des opérations majeures à Rafah.

M. Kirby a déclaré : « L'armée israélienne a une obligation particulière, lorsqu'elle mène des opérations là-bas ou ailleurs, de s'assurer qu'elle prend en compte la protection des civils innocents. »

Il a ajouté qu'étant donné que plus d'un million de Palestiniens sont réfugiés à Rafah, toute opération menée actuellement serait un désastre pour eux.

Il a ajouté que les États-Unis ne soutiendraient aucune opération qui ne prendrait pas en compte leur sécurité et leur protection.