Le gouvernement japonais finalise un nouveau cadre pour l'accueil de stagiaires étrangers

Le gouvernement japonais a officiellement décidé d'abolir le système actuel d'accueil des stagiaires techniques étrangers et de le remplacer par un nouveau programme de formation sur le terrain.

Il prévoit de soumettre le projet de loi pendant la session en cours de la Diète.

La décision a été prise vendredi lors d'une réunion des ministres concernés. Le nouveau plan s'appuie sur un rapport soumis par un groupe d'experts.

Le nouveau programme viserait à aider les stagiaires étrangers à acquérir un certain niveau de connaissances et de compétences en trois ans.

Il s'appliquerait aux mêmes secteurs que le programme réservé aux travailleurs qualifiés. Ces secteurs incluent entre autres les soins infirmiers, la construction et l'agriculture.

Le plan prévoit que des discussions auront lieu sur l'opportunité d'ajouter d'autres secteurs en manque de main-d'œuvre.

Le projet prévoit également que les stagiaires étrangers pourront changer d'employeur s'ils restent dans le même secteur. Les stagiaires ne peuvent pas le faire dans le cadre du programme actuel. Chaque secteur fixera une période comprise entre un et deux ans de présence des stagiaires chez l'employeur initial.

Le gouvernement estime qu'un nombre croissant de stagiaires pourront obtenir la résidence permanente, mais il envisagera de révoquer ce statut si la personne ne paie pas ses impôts ou ses cotisations sociales.

Le premier ministre Kishida Fumio a déclaré que le gouvernement s'efforcerait de mettre en place un cadre mieux adapté afin que les étrangers talentueux considèrent le Japon comme un lieu de travail idéal.