La Corée du Nord finance ses programmes d'armement par des cyberattaques, selon des experts de l'ONU

Les observateurs des sanctions de l'ONU soupçonnent la Corée du Nord de financer ses programmes de développement nucléaire et de missiles grâce à l'argent obtenu par le biais de cyberattaques.

Une commission onusienne d'observation a récemment soumis son rapport à un comité du Conseil de sécurité des Nations unies. Le rapport devrait être rendu public dans les semaines à venir.

Des sources diplomatiques de l'ONU citent le rapport dans lequel la Corée du Nord est soupçonnée d'avoir obtenu des actifs d'une valeur d'environ 3 milliards de dollars grâce à 58 cyberattaques contre des entreprises liées aux crypto-monnaies entre 2017 et 2023.

Le rapport indique que Pyongyang utiliserait cet argent pour financer le développement de ses armes de destruction massive. Il indique que le Nord a "poursuivi le développement d'armes nucléaires et produit des matières fissiles nucléaires".

Selon le rapport, des experts mènent une enquête sur de nombreuses cyberattaques présumées qui auraient été perpétrées par des groupes de pirates informatiques subordonnés au Bureau général de reconnaissance de la Corée du Nord.