Consultation multilingue pour les étrangers vivant à Ishikawa, au centre du Japon, et frappés par le séisme

Des consultations multilingues ont été proposées dans le département d'Ishikawa, au centre du Japon, touché par le tremblement de terre, afin d'aider les résidents étrangers qui ont perdu leur logement et leur emploi à la suite du séisme du jour de l'An.

Des représentants de la Fondation Ishikawa pour les échanges internationaux et de l'Agence des services d'immigration ont organisé ensemble une séance de consultation dans la ville de Kanazawa jeudi.

Les visiteurs pouvaient bénéficier gratuitement de ce service avec l'aide d'interprètes en plusieurs langues. La consultation était également disponible en ligne.

L'agence de l'immigration indique que le nombre de ressortissants étrangers travaillant dans la région de Noto, durement touchée, y compris les stagiaires techniques étrangers, s'élevait à plus de 3200 au mois de juin de l'année dernière.

Mais le bureau de service n'a accepté que cinq consultations, y compris celles en ligne, lors de la session de jeudi.

La fondation prévoit d'organiser une autre session jeudi prochain au Centre d'échange international du département d'Ishikawa à Kanazawa.

Takahashi Kenshi, un haut fonctionnaire de la fondation, explique que l'organisme tente de fournir des informations aux résidents étrangers, mais que certains d'entre eux ne sont apparemment pas au courant de ces informations.

Le fonctionnaire appelle les gens de la région qui connaissent des ressortissants étrangers à les informer de l'existence de ce service.