Fuite d'eau non traitée à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi

La Compagnie d’électricité de Tokyo (Tepco) a déclaré que les travailleurs de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi ont découvert que de l'eau non traitée s'échappait de l'évent extérieur d'un dispositif de filtrage.

L'exploitant de la centrale a fait savoir que cette eau, dont une partie pourrait s'être infiltrée dans le sol, contiendrait 220 fois le niveau standard de substances radioactives qui nécessite un rapport auprès du gouvernement.

Tepco a déclaré que la fuite avait été détectée peu avant 9 h mercredi.

La compagnie indique que l'écoulement de l'évent peut s'être produit parce qu'une vanne qui était censée être fermée est restée ouverte lorsque les travailleurs ont lavé l'eau non traitée à l'intérieur du dispositif de filtrage au cours d'une inspection.

La fuite s’est arrêtée lorsque l’écoulement de l’eau à l’intérieur de l’appareil a été stoppé.

Cependant, Tepco estime qu'environ 5,5 tonnes d'eau se sont déversées.

Elle pense également que l’eau qui s’est échappée contenait environ 22 milliards de becquerels de césium 137 et d’autres substances radioactives émettant des rayons gamma.

Le niveau standard accepté par le gouvernement est de 100 millions de becquerels.

Tepco affirme n’avoir confirmé aucun impact environnemental en dehors de l’usine.

Mais comme l’eau qui s’est échappée s’est peut-être infiltrée dans le sol, la compagnie prévoit de prélever l’eau et les sols environnants.