Le premier ministre japonais s'engage à faire des efforts pour résoudre le problème territorial avec la Russie

Le premier ministre japonais Kishida Fumio a déclaré que son gouvernement poursuivrait ses efforts pour régler la question territoriale avec la Russie.

M. Kishida a pris la parole mercredi lors d'une réunion nationale à Tokyo. L'événement a lieu chaque année pour la Journée des territoires du Nord et appeler au retour des quatre îles.

Un traité entre le Japon et la Russie, signé le 7 février 1855, reconnaissait l'appartenance des îles au Japon.

La Russie contrôle les îles. Le Japon les revendique. Le gouvernement japonais maintient que les îles font partie intégrante du territoire nippon. Il affirme que les îles ont été illégalement occupées après la Seconde Guerre mondiale.

M. Kishida a déclaré qu'il était regrettable que la question territoriale n'ait toujours pas été résolue et qu'un traité de paix n'ait pas été signé 78 ans après la fin de la guerre.

Il a déclaré que son gouvernement continuerait à poursuivre ces objectifs, même si les relations entre le Japon et la Russie ont été affectées négativement par l'agression russe en Ukraine.

Le premier ministre a souligné que la reprise des programmes d'échanges bilatéraux était l'une des principales priorités de son gouvernement.

Les participants à la réunion ont adopté une déclaration appelant au retour des îles, avec des efforts déployés par les secteurs privé et public.