Au moins 131 morts et plus de 300 disparus après des incendies de forêt au Chili

Les autorités chiliennes ont annoncé mardi que le bilan des incendies de forêt massifs qui ont fait rage pendant plusieurs jours atteint au moins 131 morts. Le nombre de victimes pourrait encore s'alourdir, avec plus de 300 autres personnes portées disparues.

Les incendies ont éclaté principalement le long de la côte, avant de se propager aux zones montagneuses densément peuplées.

Un incendie a ravagé un quartier vallonné de la ville centrale de Vina del Mar, détruisant bon nombre des 700 maisons de la zone. Dans de nombreux cas, il ne reste que des murs et des piliers calcinés.

Des résidents et des bénévoles travaillaient ensemble pour enlever les débris.

Un homme d'une cinquantaine d'années dont la maison a brûlé a déclaré que le feu s'était propagé rapidement, attisé par des vents violents. Il a ajouté qu'il n'avait eu que quelques minutes pour évacuer. Certains de ses amis du quartier, a-t-il dit, étaient décédés.

La plupart des incendies auraient été éteints, mais les opérations de lutte contre le feu se poursuivent dans certaines zones.

Les autorités enquêtent sur des soupçons selon lesquels certains incendies auraient été déclenchés délibérément.