Selon des experts japonais, des mesures pour faire face aux catastrophes complexes engendrées par les séismes sont nécessaires

Un groupe d'experts qui a étudié la péninsule de Noto, au centre du Japon, frappée par un violent tremblement de terre le jour du Nouvel An, a souligné que des préparatifs étaient nécessaires pour faire face aux catastrophes complexes causées par les séismes.

La Société japonaise des ingénieurs civils a tenu mardi une conférence de presse dans la préfecture d'Ishikawa, après avoir examiné les dégâts dans les villes de Wajima et Suzu sur une période de deux jours qui a débuté lundi.

Le groupe a noté que la secousse a provoqué l'effondrement de bâtiments et causé d’autres catastrophes, telles que des glissements de terrain, des tsunamis, des liquéfactions des sols et des incendies. Ces dernières se sont produites presque simultanément.

Le professeur Imamura Fumihiko de l'Université du Tohoku, qui a participé à l'enquête, a déclaré que les Japonais, où qu'ils vivent, devraient être prêts à faire face à des catastrophes aussi complexes.

La Société japonaise des ingénieurs civils prévoit de présenter et de publier un ensemble de propositions basées sur les résultats de son enquête.