Les premiers ministres du Japon et de l'Italie conviennent d'unir leurs forces sur les dossiers mondiaux

Le premier ministre japonais, Kishida Fumio, et son homologue italienne, Giorgia Meloni, ont convenu d'unir leurs forces pour aller vers la résolution de plusieurs problèmes mondiaux, notamment le conflit en Ukraine et le désarmement nucléaire.

Leur rencontre lundi à Tokyo a également marqué le transfert de la présidence du G7 du Japon à l'Italie.

Kishida Fumio a remercié Giorgia Meloni pour sa promesse de s'appuyer sur les réalisations du sommet du G7 de l'année dernière à Hiroshima. Il a affirmé que le Japon ferait tout son possible pour aider l'Italie à organiser un sommet réussi en juin.

M. Kishida et Mme Meloni ont confirmé que leurs pays travailleraient ensemble pour avancer vers la résolution de divers problèmes mondiaux, notamment les conflits en Ukraine et au Moyen-Orient, le désarmement nucléaire et l'intelligence artificielle.

Les deux premiers ministres ont salué les progrès réalisés dans la conception d'avions de combat de nouvelle génération dans le cadre d'un projet conjoint impliquant le Japon, l'Italie et le Royaume-Uni.

Ils ont également convenu de renforcer la coopération bilatérale en matière de sécurité à travers plusieurs initiatives, notamment une réunion prévue le mois prochain entre les responsables des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays.

Après la rencontre, Kishida Fumio a déclaré aux journalistes que la visite de Giorgia Meloni au Japon était une bonne occasion d'approfondir les relations bilatérales. Il a ajouté que l'Italie comptait parmi les partenaires stratégiques du Japon, et que Tokyo était prêt à travailler avec Rome pour parvenir à la paix et à la stabilité mondiales.