L'Ukraine informe la Maison Blanche de son intention de licencier son commandant en chef

Selon le Washington Post, l'Ukraine a informé la Maison Blanche que le président Volodymyr Zelenskyy avait décidé de limoger son plus haut commandant militaire.

Le quotidien citait vendredi des sources selon lesquelles les responsables de la Maison Blanche n'avaient ni soutenu ni condamné la décision, y voyant un choix souverain du président.

Le Washington Post précise qu'aucun délai n'a été donné pour l'éviction de Valerii Zaluzhnyi, le commandant en chef des forces armées ukrainiennes. Il observe que le préavis adressé à Washington reflète le rôle influent des États-Unis en tant que principal soutien de l'Ukraine.

Les observateurs ont souligné, au fil des années, le fossé se creusant entre MM. Zelenskyy et Zaluzhnyi. Les médias ont fait état de leur dernier désaccord, concernant la demande du général de mobiliser 500 000 nouveaux soldats.

Le ministère ukrainien de la Défense a nié le licenciement de M. Zaluzhnyi.

Dans le même temps, la Russie et l’Ukraine ont continué de cibler leurs infrastructures. Une attaque de drone russe en Ukraine a provoqué des pannes de courant généralisées.

À Volgograd, dans le sud de la Russie, les autorités locales ont fait savoir qu'une attaque de drone avait déclenché un incendie dans une raffinerie de pétrole.