Ishikawa : les victimes commencent à intégrer des logements temporaires

Les premiers logements temporaires ont été ouverts pour les personnes sans abri, à la suite du séisme survenu au Nouvel An sur la côte de la mer du Japon. Plus de 8000 personnes trouvent actuellement refuge dans les centres d'évacuation du département d'Ishikawa.

Les survivants ont commencé samedi à s'installer dans leurs logements temporaires, dans la ville de Wajima.

Une femme de 76 ans vit dans un centre d'évacuation avec la famille de sa fille depuis que sa maison a brûlé lors du séisme.

« C'est plus confortable mentalement. Je n'ai pas à m'inquiéter pour les autres », a-t-elle déclaré.

Au total, 18 familles, soit 55 personnes au total, emménageront dans ces unités. Certaines ont perdu leur habitation, d’autres sont âgées et nécessitent des soins supplémentaires.

Les autorités municipales ont reçu plus de 4000 demandes de logement temporaire.

Le département d'Ishikawa prévoit d’entamer les travaux sur 3000 unités supplémentaires avant la fin mars, et 1300 d'entre elles devraient être achevées d'ici-là.

Les opérations de recherche se sont poursuivies samedi avec la participation d'environ 130 policiers et pompiers.

Onze personnes sont toujours portées disparues dans la ville de Wajima et deux à Suzu.

À ce jour, 240 personnes ont été confirmées mortes dans tout le département d'Ishikawa.