Une caméra de surveillance montre les secousses et le tsunami du tremblement de terre au Japon

Une vidéo de caméra de surveillance récemment obtenue montre les violentes secousses et le tsunami provoqués par le tremblement de terre du Nouvel An qui a tué 240 personnes et endommagé des dizaines de milliers d'habitations le long de la côte de la mer du Japon.

Une vidéo prise dans la ville de Suzu, dans le département d'Ishikawa, au moment du tremblement de terre de magnitude 7,6, montre un bâtiment s'effondrer en l'espace d'une seconde environ. Elle montre également l'intérieur d'un véhicule dont le volant est secoué de gauche à droite par le tremblement de terre.

La caméra du véhicule a filmé les maisons de la rue qui s'effondrent dans des nuages de poussière. Environ 40 minutes plus tard, alors que les passagers étaient sortis de la voiture, celle-ci a été emportée par le tsunami. Des vagues d'eau brune et boueuse ont inondé les rues.
       
Un mois après la catastrophe, des logements temporaires sont construits pour les survivants. Wajima a été l'une des villes les plus durement touchées. Dix-huit logements seront disponibles à partir de samedi. Ils sont équipés de réservoirs d'eau pour pallier les ruptures d'approvisionnement. Cinquante-cinq personnes prévoient d'y emménager. C'est un début, mais les autorités affirment que plus de 4000 personnes attendent un logement dans la ville.

Les autorités du département d'Ishikawa ont confirmé que près de 50 000 maisons ont été partiellement endommagées ou détruites lors de la catastrophe. Mais les survivants doivent faire constater les dégâts pour pouvoir bénéficier d'une aide publique.

Or, selon le bureau du cabinet, si plus de 40 000 demandes ont été déposées, seuls 9000 constats ont été délivrés jusqu'à présent.