La sonde lunaire japonaise se met en sommeil pendant la nuit lunaire

L'agence spatiale japonaise a annoncé que sa sonde lunaire était entrée en sommeil alors que la nuit lunaire s'est installée dans la zone où l'engin s'est posé.

Les responsables de l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale, ou JAXA, ont déclaré dans un message sur les réseaux sociaux jeudi que l'atterrisseur lunaire n'avait pas été conçu pour les dures nuits lunaires, mais ils prévoient de rétablir la communication avec la sonde à la mi-février, lorsque le soleil brillera à nouveau sur son panneau solaire. On sait que la température à la surface de la lune peut descendre jusqu'à moins 170 degrés Celsius la nuit.

Le Smart Lander for Investigating Moon, ou SLIM, s'est posé sur la Lune le 20 janvier, faisant du Japon le cinquième pays à réaliser cet exploit. Au départ, SLIM ne produisait pas d'électricité car son panneau solaire était orienté dans une direction différente de celle prévue et ne recevait pas la lumière du soleil.

Mais la communication a été rétablie vers le huitième jour, lorsque le panneau solaire a reçu la lumière du soleil et que la batterie a commencé à produire de l'énergie.

Après avoir rétabli la communication, la caméra spéciale de SLIM a observé les types de minéraux contenus dans les roches lunaires, dans le but d'en apprendre davantage sur l'origine de ce corps céleste.

Les responsables de la JAXA ont déclaré avoir réussi à observer 10 roches, auxquelles on a donné des noms de chiens, tels que "Akita Inu" et "Dalmatien". Ils ont indiqué qu'ils étaient en train d'analyser les données transmises.