Joe Biden signe un décret visant à lutter contre la violence des colons juifs en Cisjordanie

Le président des États-Unis, Joe Biden, a signé un décret autorisant Washington à imposer des sanctions financières à l'encontre des colons juifs de Cisjordanie accusés d'actes ou de menaces de violence.

Les personnes visées verront leurs avoirs aux États-Unis gelés et il leur sera interdit de traiter avec des États-Uniens.

Le département d'État américain a imposé des sanctions à quatre personnes en vertu du nouveau décret. Il a indiqué qu'elles avaient participé à l'incendie de véhicules et de bâtiments, à des agressions contre des civils palestiniens ou à d'autres actes de violence.

En décembre, le gouvernement des États-Unis a annoncé une politique de restriction des visas ciblant les personnes soupçonnées d'être impliquées dans des actes de violence en Cisjordanie.

M. Biden a critiqué les violences commises par les colons juifs et a directement fait part de ses préoccupations au premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) indique que les violences commises par les colons juifs à l'encontre des Palestiniens sont en augmentation en Cisjordanie depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, en octobre dernier.