Ito Junya quitte les Samouraï Blue après des allégations d'inconduite sexuelle

Le footballeur japonais Ito Junya a quitté l'équipe nationale qui participe actuellement à la Coupe d'Asie au Qatar. Un magazine japonais signale qu'il est accusé d'agression sexuelle par deux femmes.

L'édition de jeudi de l'hebdomadaire Shukan Shincho cite les femmes qui affirment avoir été victimes en juin dernier d'agression sexuelle de la part de M. Ito dans un hôtel d'Osaka, dans l'ouest du Japon.

Des sources proches de l'enquête indiquent que les femmes ont déposé plainte en janvier auprès de la police départementale d'Osaka. M. Ito a répondu en déposant lui aussi plainte. Il considère les allégations comme fausses et infondées. Les plaintes des deux parties ont été acceptées.

La Fédération japonaise de football a annoncé jeudi que M. Ito se retirerait de l'équipe des Samouraï Blue.

L'organisation a expliqué que l'affaire nécessitait une réponse prudente car il y a des divergences dans les versions des deux parties. Le départ du joueur découlerait de considérations liées à son état physique et psychologique.

M. Ito a disputé les trois matches de la phase de groupes de la Coupe d'Asie. Mais il n’était pas sur le terrain lors des huitièmes de finale contre le Bahreïn mercredi.

Le joueur de 30 ans évolue au Stade de Reims, un club de première division du championnat de France.