Myanmar : la ministre des Affaires étrangères du camp prodémocratie demande l’aide du Japon

Ce jeudi marque le troisième anniversaire du coup d’État militaire au Myanmar. La junte conserve le pouvoir et réprime les civils. Dans cette confusion persistante, la ministre des Affaires étrangères du camp prodémocratie du pays a appelé le Japon à fournir une assistance pour atténuer la crise humanitaire dans le pays.

Mercredi, la junte a annoncé une prolongation de l'état d'urgence de six mois. Elle a cité, entre autres raisons, la détérioration de la sécurité dans le pays, ne laissant ainsi aucune place à une perspective d’élections pour un transfert à un régime civil.

Zin Mar Aung, du Gouvernement d'unité nationale, s'est entretenue avec la NHK dans une interview en ligne.

Elle affirme que les forces prodémocratie ont cherché à engager des pourparlers pacifiques avec le gouvernement militaire, mais en vain.

Elle a ajouté que son camp poursuivra la résistance armée contre la junte pour la renverser.

Zin Mar Aung a demandé l’aide du Japon pour atténuer la crise humanitaire et a exhorté le gouvernement nippon à utiliser son leadership en Asie pour s'exprimer plus ouvertement sur la situation au Myanmar.