Rapport de la NHK : au moins 340 femmes ont reçu des dons d'ovules au Japon depuis 2020

La NHK a appris qu'au moins 340 femmes ont reçu des dons d'ovules pour une insémination artificielle au Japon depuis 2020.

Le don d'ovules n'est pas interdit au Japon, mais les règles pertinentes ne sont pas encore pleinement mises en place. Ainsi, le traitement était considéré comme peu répandu dans le pays, sauf pour les femmes souffrant d'infertilité due à des maladies ou à d'autres causes.

Celles qui souhaitent avoir un bébé grâce au traitement ont généralement voyagé à l’étranger.

La NHK a demandé aux agents assurant la médiation des dons d'ovules pour les femmes au Japon s'ils avaient négocié le traitement à l'intérieur du pays. Sept de ces agents ont répondu par l’affirmative.

De nombreux agents ont déclaré avoir commencé à négocier des dons d'ovules au Japon après que les voyages à l'étranger soient devenus difficiles en raison de la pandémie de Covid-19.

À cause du manque de règles pertinentes, des questions telles que la manière d'assurer la sécurité ou de garantir le droit de l'enfant né du don de connaître sa mère biologique doivent encore être abordées.