Hongkong dévoile les grandes lignes d'une nouvelle législation sur la sécurité nationale

Le chef de l'exécutif de Hongkong, John Lee, a révélé les grandes lignes d'un projet de loi sur la sécurité locale visant à réprimer ce que les autorités considèrent comme des activités susceptibles de menacer la sécurité nationale.

La nouvelle législation est considérée comme complétant la loi sur la sécurité nationale de Hongkong imposée par le gouvernement chinois en 2020.

M. Lee a déclaré aux journalistes mardi que des menaces à la sécurité nationale pourraient survenir soudainement et de manière inattendue. Il a affirmé que de telles menaces peuvent être minimisées en promulguant une nouvelle loi sur la sécurité dès que possible, soulignant la nécessité d'une telle législation.

Il a expliqué que la nouvelle loi interdirait le vol de secrets d'État, l'espionnage, l'intervention de forces étrangères dans les affaires de Hongkong et le sabotage de la sécurité nationale à l'aide d'ordinateurs, entre autres actes.

Le gouvernement du territoire compte expliquer les grandes lignes de la nouvelle législation aux citoyens, aux entreprises étrangères et aux consulats généraux, et entendra leurs avis jusqu'au 28 février.

Les entreprises étrangères craignent que la nouvelle législation puisse les affecter.

On pense que la législation sera rapidement adoptée, étant donné que presque tous les membres du Conseil législatif, l'organe législatif de Hongkong, ont une position pro-Pékin et soutiennent la nouvelle législation sur la sécurité.