Les présidents russe et biélorusse réaffirment leurs liens, tandis que Volodymyr Zelenskyy sollicite l'aide des États-Unis

Le président russe Vladimir Poutine et le président biélorusse Alexandre Loukachenko ont convenu de renforcer leurs liens bilatéraux dans le contexte des sanctions économiques imposées par les pays occidentaux.

Les deux dirigeants ont présidé lundi une réunion à Saint-Pétersbourg, la deuxième plus grande ville de Russie.

Selon le bureau présidentiel russe, M. Poutine a déclaré qu'il était important que les deux nations coopèrent étroitement dans le monde, « s'apportant sans cesse une véritable aide d’alliés dans un contexte de pression extérieure sans précédent ».

M. Loukachenko a pour sa part déclaré que les deux pays allaient défendre leurs valeurs communes.

Parallèlement, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a évoqué l'aide américaine à son pays dans une interview avec la chaîne publique allemande ARD diffusée dimanche.

Interrogé sur ce qui se passerait si les États-Unis mettaient fin à leur aide, il a déclaré que l'Ukraine souffrirait d'un déficit d'armes et de moyens financiers et que la politique de sanctions à l'égard de la Russie pourrait commencer à s'effondrer.

Les États-Unis, qui sont le principal bailleur de fonds de l'Ukraine, sont confrontés à une impasse au Congrès sur un projet de loi de dépenses d'urgence qui doit permettre de poursuivre l'assistance militaire à l'Ukraine.

L'ancien président Donald Trump, favori dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle, a indiqué qu’il désapprouve le soutien des États-Unis à Kyiv.

M. Zelenskyy a souligné l'importance de l'aide américaine, et rappelé que l'Europe seule ne peut pas soutenir l'Ukraine.