La Chine envisage de rétablir les visites sans visa en provenance du Japon et demande la réciprocité

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que Pékin envisageait sérieusement de mréactive le dispositif de visites de courte durée sans visa en provenance du Japon. Il permettait aux visiteurs japonais de séjourner en Chine pour une durée maximale de 15 jours, mais il est suspendu depuis 2020, en raison de la pandémie de coronavirus.

Lors d'une conférence de presse lundi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a déclaré : « Nous examinerons attentivement la demande de tous les secteurs au Japon en vue d’une reprise de la politique d'exemption de visa pour les voyages en Chine. »

M. Wang a également exprimé l'espoir que le Japon travaille avec la Chine « dans la même direction pour faciliter les déplacements transfrontaliers entre nos deux pays ». Pékin prône depuis longtemps la réciprocité.

Dimanche, la Chine et la Thaïlande ont conclu un accord visant à supprimer l'obligation de visa pour les visites de courte durée dans leurs pays respectifs.

Depuis décembre dernier, les voyageurs de courte durée originaires de France, d'Allemagne, d'Italie et de trois autres pays peuvent entrer en Chine sans visa.