L'élection présidentielle finlandaise se poursuit jusqu'au 11 février

La Finlande va organiser un second tour de l'élection présidentielle le mois prochain, aucun des neuf candidats n'ayant obtenu la majorité des voix lors du premier tour de l'élection qui s'est déroulé dimanche.

Selon le ministère finlandais de la Justice, l'ancien premier ministre Alexander Stubb, du Parti de la coalition nationale de centre-droit au pouvoir, a obtenu 27,2 % des voix, tandis que l'ancien ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto, de la Ligue verte de centre-gauche, a recueilli 25,8 % des suffrages exprimés.

Les deux hommes s'affronteront au second tour le 11 février.

La Finlande a abandonné sa politique de neutralité militaire après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le pays nordique a rejoint l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord en avril.

Le pays partage avec la Russie une frontière d'environ 1300 kilomètres.

Au cours de la campagne électorale, les neuf candidats ont appelé à une position ferme à l'égard de Moscou.