Décès à Tokyo d’un fugitif présumé de l'attentat de 1975

Selon des sources d'investigation japonaises, un fugitif présumé de l'un des nombreux attentats à la bombe survenus à Tokyo dans les années 1970 est décédé lundi matin, dans un hôpital proche de la capitale.

La police locale s’efforce de confirmer l’identité de cette personne, notamment via des analyses ADN.

La police métropolitaine de Tokyo a obtenu jeudi dernier des informations selon lesquelles un homme, prétendant être le fugitif Kirishima Satoshi, avait été hospitalisé dans le département de Kanagawa, début janvier, pour un cancer de l'estomac.

M. Kirishima était membre du Front armé anti-japonais d'Asie de l'Est.

Ce groupe extrémiste serait à l’origine d'une série d'attentats à la bombe perpétrés en 1974 et 1975, ciblant des entreprises.

M. Kirishima a été placé sur une liste nationale de personnes recherchées, pour son implication présumée dans l'une des attaques perpétrées dans le quartier de Ginza, à Tokyo, en 1975.

L'homme, que l'on pense donc être M. Kirishima, aurait déclaré qu'il souhaitait passer le reste de sa vie sous sa véritable identité. Il aurait par ailleurs révélé des détails contextuels, aux enquêteurs, sur l'attentat en question.