Visite à Okinawa du secrétaire en chef du gouvernement japonais

Le secrétaire général du gouvernement japonais a déclaré au gouverneur d'Okinawa qu'il prévoyait de réunir un groupe de travail pour évoquer la réduction du fardeau lié à la présence de la base aérienne de Futenma du Corps des Marines américains.

Hayashi Yoshimasa, ministre également chargé de l'Atténuation de l'impact des forces américaines à Okinawa, a rencontré dimanche le gouverneur Tamaki Denny. Il s’agissait du premier déplacement officiel de M. Hayashi dans le département méridional, depuis sa prise de fonctions.

Il a déclaré qu'Okinawa supportait de lourdes charges liées à l'accueil de bases américaines et que son devoir de ministre était d’alléger progressivement ce fardeau.

Il a donc fait part de son intention de constituer un groupe de travail réunissant le gouvernement central, le département d'Okinawa et la ville de Ginowan, où se trouve actuellement la base aérienne. Ce serait la première réunion de ce type depuis février 2023.

Le gouvernement envisage de transférer la base aérienne de Futenma à Henoko, dans la ville de Nago, également située à Okinawa. Le département s'est opposé au projet et a refusé d'approuver les travaux nécessaires pour renforcer le sol du site dédié à la relocalisation.

Le gouvernement a entamé début janvier les travaux de renforcement, une décision de justice ayant autorisé le ministère du Territoire à passer outre les objections locales.

M. Tamaki a déclaré à son interlocuteur qu'il souhaitait que le gouvernement central accepte les objections exprimées par la population d'Okinawa, lors des élections au poste de gouverneur.

Il a donc exhorté le gouvernement à suspendre les travaux de renforcement et à s’engager dans un dialogue avec le département.

À l’issue de la réunion, M. Hayashi a déclaré aux journalistes que le gouvernement envisageait de poursuivre le projet de relocalisation pour effectuer au plus vite la restitution des terrains occupés par la base de Futenma.

Il a indiqué que le gouvernement souhaitait communiquer avec le département à différents niveaux, notamment lors de réunions en groupes de travail.