Des véhicules de l'UNRWA pourraient avoir été utilisés lors de l'attaque du 7 octobre contre Israël

Certains médias américains affirment que des véhicules et des installations appartenant à une agence d'aide des Nations unies opérant à Gaza pourraient avoir été utilisés lors de l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a ouvert une enquête sur les allégations selon lesquelles certains membres de son personnel auraient été impliqués dans l'attaque meurtrière. L'agence agit sur la base d'informations fournies par Israël.

Le site d'information américain Axios a cité un haut responsable israélien affirmant que, selon des informations, des membres du personnel de l'UNRWA ont participé activement à l'attaque. Des véhicules et des installations de l'agence auraient également été utilisés.

Le haut fonctionnaire a déclaré à Axios qu'une grande partie des renseignements avait été obtenue lors d'interrogatoires de militants du Hamas qui avaient été arrêtés.

À la suite de ces allégations, les États-Unis, principal bailleur de fonds de l'UNRWA, et cinq autres pays, dont le Royaume-Uni et le Canada, ont annoncé qu'ils suspendaient tout financement supplémentaire de l'agence jusqu'à ce que les mesures nécessaires soient prises.

Les forces israéliennes poursuivent leurs attaques sur la ville méridionale de Khan Younis et dans d'autres zones de l'enclave palestinienne. Les autorités sanitaires de Gaza ont déclaré samedi que 174 personnes avaient trouvé la mort au cours des dernières 24 heures. Le bilan des victimes s’élèverait à présent à 26 257.