La police japonaise va installer davantage de caméras de surveillance dans les zones affectées par le séisme

L'Agence nationale de police japonaise a annoncé qu'elle allait augmenter le nombre de caméras de surveillance dans les zones touchées par le séisme dans le centre du Japon afin de mieux lutter contre les cambriolages et autres délits.

L'agence a fait état de 32 signalements de crimes, tels que des effractions dans des maisons endommagées et des vols dans des abris temporaires, à la date de mercredi. Les criminels semblent profiter de la catastrophe.

L'agence a principalement installé des caméras de sécurité dans les zones urbaines touchées par le tremblement de terre. Elle a annoncé qu'elle augmenterait le nombre de caméras pour le porter à environ 1000. Cette mesure devrait apaiser les inquiétudes des personnes qui ont dû évacuer leur domicile et s'abriter dans des installations situées en dehors des régions touchées.

Jeudi, environ 60 caméras de surveillance avaient été installées dans les zones touchées.

Le président de la Commission nationale de la sécurité publique, Matsumura Yoshifumi, a déclaré que des caméras de surveillance seront installées partout où elles seront nécessaires. Il a ajouté que les officiers de police veilleraient à ce que les habitants des zones dévastées par le tremblement de terre soient en sécurité.