NHK WORLD > Service français > Dernier bulletin en français

Bulletin d’information

Retour au menu des bulletins d’information

Les frappes aériennes n'ont pas d'effets visibles sur le potentiel militaire de l'Etat islamique

Le mouvement Etat islamique dispose encore de la plus grande partie de son potentiel militaire un mois après le début des raids aériens menés par les Etats-Unis contre les extrémistes en Syrie.

Depuis le 23 septembre, les Etats-Unis et d'autres pays ont effectué des frappes aériennes plus de 280 fois.

Environ 60 % des frappes ont eu lieu près de la ville d'Ayn Al-Arab, ou Kobané, dans le nord de la Syrie, où les militants de l'Etat islamique intensifient leurs opérations militaires contre les combattants kurdes.

Un porte-parole du département américain de la Défense a indiqué que les frappes aériennes avaient retardé la progression des combattants de l'Etat islamique, mais qu'il était encore possible que la ville, située à la frontière turque, tombe.

Un des Kurdes assurant la défense de Kobané a déclaré à la NHK au téléphone qu'un échange de tirs intense entre les militants et les Kurdes avait eu lieu pendant environ trois heures dans la banlieue de la ville.

Il a ajouté que les frappes aériennes américaines ne suffisaient pas à protéger la ville de l'assaut de l'Etat islamique, et a demandé que la communauté internationale fournisse une assistance militaire accrue à ses habitants.

L'armée américaine indique avoir parachuté des armes et d'autres fournitures pour aider les forces kurdes luttant contre les militants de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie.